C’est l’heure de mettre Netflix de côté et de reconnecter avec ta créativité

C’est fou ce que les enfants peuvent faire avec une boîte en carton. En trois secondes, un vaisseau spatial peut se transformer en cabane pour ensuite devenir un gros chapeau. Un objet inerte, pas particulièrement intéressant, est en fait le meilleur terrain de jeu ever. Pourquoi? Parce qu’il laisse place à l’imagination.

Aujourd’hui, le vide, ou la page blanche, est une réalité qu’on fuit à tout prix. Qu’est-ce qu’on fait quand on attend l’autobus? On fait défiler notre fil Instagram jusqu’à ce que crampe dans notre pouce s’en suive. On a une soirée tranquille à la maison, qu’est-ce qu’on fait? On binge watch Narcos: Mexico comme s’il n’y avait pas de lendemain. Qu’est-ce qu’on fait le matin en se levant? Les yeux à peine ouverts, on scanne les nouvelles de l’heure. 

Techniquement, il n’y a rien de mal à tout ça. On interagit avec des gens, on se cultive en regardant des émissions de qualité et on se tient informée. Alors, c’est quoi le problème? On consomme toutes ces choses de manière passive. On consomme du contenu «créatif» (des photos, des oeuvres télévisuelles, des articles), sans jamais en créer soi-même. Et je pense honnêtement que ça atrophie une partie de notre cerveau. 

L’autre jour, après une grosse journée de travail, j’avais besoin de décompresser. Prête à ouvrir mon Netflix comme je fais tout le temps, j’ai décidé de refermer mon ordinateur et de faire l’impensable. J’ai sorti mes pinceaux, ma peinture et j’ai fait du arts & craft pendant trois heures un mardi soir. ROCK’N’ROLL!!! Haha, mais sans blague, la créativité proactive apporte une satisfaction incroyable. Pas pour être preachy, mais pour moi, c’est une des seules manières d’être vraiment dans le moment présent. Et fabriquer des choses de ses propres mains, dans une ère où tout est intangible, c’est satisfaisant à un autre niveau. Ça feel comme un retour aux sources autant mérité que nécessaire. Clairement, je ne suis pas la seule à penser ça.

Dans une étude sur la relation entre l’art et la santé, des chercheurs ont noté que de s’exprimer à travers l’art contribue au maintien et à une reconstruction positive de notre identité. Ce n’est pas tout! Selon une autre étude de 2004, des personnes âgées invitées à participer à des performances théâtrales ont amélioré leur bien-être psychologique et leurs fonctions cognitives en seulement quatre semaines. Une autre étude de 2014 a démontré que les gens qui ont suivi une formation musicale avaient une meilleure connectivité entre les deux hémisphères de leur cerveau.

Comment intégrer la créativité à ton quotidien

Les occasions sont INFINIES! Il faut juste être capable de les identifier.

Utilise ton style comme moyen d’expression

Parce qu’on s’habille tous les jours, notre style est un bon point de départ pour explorer notre créativité. Personnellement, vu que je travaille en mode, je dirais que c’est mon médium de création préféré; j’aime sortir de ma zone de confort, m’amuser et remixer les tendances à ma sauce. La semaine dernière, Alexis Nihon m’a invitée pour une séance de magasinage et je me suis vraiment donnée pour mission de trouver des trucs assumés, qui font moi, mais en version plus poussée. J’ai trouvé une robe maxi années 70 Nanette Lepore et un pantalon palazzo Rag & Bone que j’ADORE chez Winners.

LA robe. Elle est belle, non?

Le truc est que la mode est souvent perçue comme une industrie superficielle, mais je crois réellement que notre habillement à une incidence sur notre confiance personnelle et notre définition identitaire. À la manière de rechercher les incontournables avant de partir en voyage ou de rassembler des images d’inspiration avant de redécorer notre salon, notre style devrait passer par un processus similaire. Comment veux-tu te sentir? Qu’est-ce tu veux projeter? Fais-toi un tableau Pinterest de muses, actuelles ou passées, et analyse leurs looks. Quelles couleurs portent-elles? Les agencements? Les silhouettes? Garde-le proche pour ta prochaine séance shopping ou quand tu ne sauras pas quoi mettre.

Repense tes dates avec tes amies

Mon amie Stephanie est une fille ultra créative et moi aussi, mais l’autre jour, on s’est rendu compte qu’on était devenu un peu paresseuses de ce côté-là. Chaque fois qu’on se voit, c’est systématique: on va au resto ou on prend des verres (deux choses que j’adore). C’est l’fun, mais ça fait du bien de faire changement des fois.

On s’est donc donné un défi: la prochaine fois qu’on allait se voir, on devait absolument fabriquer quelque chose. Tu sais ce qu’on a fait? Des biscuits au beurre qui étaient délicieux, mais particulièrement laids (mon chum pensait qu’ils avaient été fabriqués par des enfants). Mais ce n’est pas grave, ce n’est pas ça l’important. L’important est qu’on a tenu notre promesse, on a fabriqué quelque chose et on a passé une SUPER belle soirée. Les prochaines activités sur notre liste? Aller à une classe de dessin avec un modèle vivant et s’inscrire à un cours de poterie. 

Devenir adepte du DIY

Est-ce qu’il y a un meuble chez toi qui a besoin d’amour? Un mur vide qui pourrait être embelli avec un dessin? Pendant ma séance shopping chez Alexis Nihon, je suis passée chez Omer Deserres et j’ai acheté l’essentiel pour fabriquer des boucles d’oreilles immenses en perles blanches. J’ai regardé rapido sur Pinterest le matériel nécessaire pour devenir joaillière d’un jour et quelques heures plus tard, je tenais entre mes mains mon bijou parfaitement too much.

Mes fameuses boucles d’oreilles DIY :) 

Parlant de personnalisation, c’est un concept que j’aime aussi appliquer à ma routine beauté. Encore chez Alexis Nihon, je suis allée au Naturiste, une boutique bien-être de produits naturels, et j’ai acheté des huiles (jojoba et noix de coco), des huiles essentielles (épinette noire et gingembre) et de l’argile verte pour me faire des masques pour la peau et les cheveux et des crèmes à la fois hydratantes et aromathérapeutiques. 

C’est correct d’acheter des choses toutes faites, mais quand on peut les personnaliser selon nos goûts et nos besoins, c’est vraiment satisfaisant. Parole d’adepte de DIY.

Le fameux bullet journal (que je n’ai pas testé, mais ça ne saurait tarder)

Impossible de l’ignorer, il est PARTOUT. Le bullet journal a fait tellement d’adeptes que, oui, moi aussi j’ai développé une envie irrépressible de l’essayer. Pour celles qui ne savent pas c’est quoi, c’est comme un organisateur de vie que tu personnalises de A à Z. L’idée est donc de s’acheter un cahier de notes vierge (avec des pages blanches idéalement) et de colorier, peindre et dessiner ce que tu veux, des petites oeuvres d’art qui serviront de toile de fond pour y inscrire ta liste de to-do’s, la recette de pouding chômeur de ta mère et la fluctuation de ton humeur pendant ton cycle menstruel. Pour celles intimidées à l’idée de se la jouer artiste en peignant une toile ou en apprenant à jouer d’un instrument, je pense que le bullet journal est un bon point de départ ultra accessible. Si t’as besoin d’un peu d’inspiration, il y en a ici et ici. 

*Cet article a été réalisé en partenariat avec Alexis Nihon. Les opinions demeurent toutefois les miennes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s