Une pro du parfum nous révèle comment une fragrance a le pouvoir d’influencer notre vie

Nest fragrances parfums Very Joëlle

S’il fallait que je classe mon obsession pour le parfum sur une échelle de 1 à 10, disons qu’elle serait pas mal au top du fragrance-o-mètre. Chez moi, mes parfums s’empilent comme des épices dans un garde-manger et je les vaporise allègrement selon mon humeur du moment, parfois même plusieurs fois par jour. On pourrait dire que je suis un peu comme la Pollock des parfums. (Oui, je viens de me comparer à nul autre que Jackson Pollock, mais bon, je suis dans un bon mood et j’ai envie d’en profiter pendant que la confiance en soi est de passage.)

Je suis aussi le genre de personne qui demande à un parfait inconnu le nom de son parfum (s’il sent bon, évidemment). NOTE À PART: Est-ce que c’est impoli de faire ça? Je n’arrive pas à me décider. Qu’est-ce que t’en penses? Laisse-moi savoir dans les commentaires.

Quand j’étais au CÉGEP, j’ai dépensé 300$ sur un parfum simplement parce qu’il sentait siiiii bon. Tous les compliments que j’ai reçus par la suite m’ont convaincue que c’était une manière totalement légitime de dépenser mon très maigre salaire d’étudiante.

J’ai aussi déjà pleuré après avoir senti un parfum parce qu’il avait mystérieusement réveillé de vieux souvenirs.

En tout cas, vous comprenez ce que je veux dire. J’ADORE le parfum.

D’où mon excitation, en janvier dernier, quand j’ai reçu une invitation pour un voyage de presse à Toronto afin de rencontrer la super élégante et simultanément très drôle fondatrice de Nest Fragrances, Laura Slatkin.

Toutes assises autour d’un brunch au très instagrammable Café Cancan, elle nous a expliqué l’inspiration derrière sa dernière aventure olfactive, Wild Poppy, une fragrance ponctuée de notes de Jasmin de l’Himalaya et de roses de Grasse, infusée d’accents de poire, de framboise et d’abricot. 

Après le repas, ou devrais-je dire après avoir mangé toutes les viennoiseries de la planète entière, j’ai eu la chance de m’asseoir avec elle et de jaser de notre obsession commune pour le parfum, allant de quelle chandelle devrait aller dans quelle pièce aux fragrances que l’on porte sur soi et leur réelle influence sur notre état d’esprit et, conséquemment, celui des autres. 

Nest Fragrances Parfums Very Joëlle

Chaque année, Nest lance un à deux parfums, en plus de fragrances pour la maison. Où puisez-vous toute cette inspiration?

Dans le cas de Wild Poppy, tout a commencé lors d’une promenade au marché, quand j’ai remarqué un affreux bourgeon dans un sceau. La semaine suivante, quand j’y suis retournée, une petite fleur avait éclos. Semaine après semaine, elle grandissait de plus en plus et, à la toute fin, elle s’est transformée en cette magnifique fleur! C’est comme ça que l’idée du coquelicot m’est venue. Ce qui est curieux aussi avec cette fleur est qu’elle est inodore, alors c’est plutôt son processus de transformation et la gaieté qu’elle évoque qui m’ont inspirée pour cette fragrance. Comme tu peux voir, l’inspiration tend à se présenter sous une multitude de formes. 

Un autre exemple serait pour Wisteria Blue, qu’on a lancé l’année dernière. J’étais en Caroline du Sud et je suis tombée sur une maison qui était complètement recouverte de glycines, une fleur que j’ai toujours adorée. Quand je suis revenue à New York, j’ai appelé Rodrigo Flores-Roux, un parfumeur avec qui je n’avais jamais travaillé auparavant, pour lui demander de créer une fragrance à partir de glycines. Aussitôt, il m’a dit: «Viens à mon bureau, tu n’en croiras jamais tes yeux». Vingt cinq ans plus tôt, il avait fait un stage pour une maison de parfumerie à Paris et était parvenu à capturer l’essence des glycines qui poussaient à même la maison de Marie-Antoinette à Versailles! Il avait conservé l’échantillon depuis, mais personne ne lui avait encore demandé de créer un parfum à base de ladite fleur. 

C’est souvent ça la vie, un mélange de coïncidences. Et ce sont souvent les circonstances les plus inhabituelles qui m’inspirent.

J’ai cru comprendre que vous utilisiez une chandelle différente pour chaque pièce de votre maison. Dans un monde idéal, où devrions-nous placer chaque essence?

Premièrement, à l’entrée de ma maison, j’aime accueillir mes invités avec une fragrance florale. Il peut être difficile d’être longtemps dans une même pièce si on n’est pas fan de ce type d’odeur, alors c’est pourquoi je préfère la mettre dans un espace où les gens n’y passent qu’un court moment, contrairement au salon par exemple. 

Parlant du salon, j’aime bien y faire brûler une chandelle Grapefruit ou Sicilian Tangerine. Elles sont aimées de tous et leur odeur est vivifiante! Et elles mettent tout le monde de bonne humeur. Pour ma chambre, j’opte pour quelque chose d’apaisant, comme Cedar Leaf & Lavender. Ensuite, dans ma cuisine, je mise sur Pumpkin Chai ou Vanilla Orchid & Almond, toutes deux chaleureuses et gourmandes. Une odeur qui creuse l’appétit, c’est idéal pour la cuisine! Dans ma toilette, j’aime choisir quelque chose de complètement différent et inattendu, comme Moroccan Amber ou une essence de jasmin.

On dit toujours que les vêtements que l’on porte ont le pouvoir d’influencer notre état d’esprit. Selon vous, est-ce qu’un parfum possède aussi cette qualité?  

Chaque jour, on se réveille dans un état d’esprit différent. Certains matins, on se réveille fatiguée et on a juste envie de rester sous les couvertures. Notre fragrance Citrine est idéale pour ces moments; elle est énergisante et joyeuse à la fois! Dans le cadre d’une soirée où on aurait envie d’avoir une signature plus séductrice et romantique, Dahlia & Vines est un incontournable. Une fois qu’on a une garde-robe de parfums entre les mains, on peut choisir celui qui est le plus adapté à notre humeur. 

Même chose pour les vêtements. On peut avoir envie de porter un gros tricot une journée et le lendemain, quelque chose de noir ou de coloré. Nos choix vestimentaires sont un reflet de notre état d’esprit. Il y a conséquemment un lien dans la manière dont on coordonne nos vêtements à notre parfum. La question est donc: quel message veut-on projeter?

De plus, pour moi, il n’y pas meilleur sentiment qu’une personne qui me dit «oh mon dieu, tu sens tellement bon!». Ça me fait sentir spéciale. Je crois que de porter une magnifique fragrance que les gens remarquent et complimentent est très empowering en soi. 


 Si t’as aimé cet article, tu adoreras ceux-là 

C’est l’heure de mettre Netflix de côté et de reconnecter avec ta créativité

Comment créer un espace de travail inspirant et productif

Un guide pas touristique de Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s